Persistence of Vision au Festival d’Annecy

Post image of Persistence of Vision au Festival d’Annecy
Filed in à la une , animation , Les films qui n'existent pas , Making of et documentaire 4 comments

C’est peut-être le film à la gestation la plus longue de l’histoire du cinéma. Commencé en 1964, The Thief and The Cobbler ne sortit finalement qu’en 1993, et ce dans une version remontée et redessinée, sans la participation de son créateur Richard Williams (Roger Rabbit).
C’est cette histoire qui est racontée dans Persistence of Vision, un documentaire qui fait pour l’instant, et avec succès, le tour des festivals et qui sera présenté pour la première fois en France lors du festival d’Annecy en juin prochain.

Le film, remonté par Miramax (73 min) , reste, sauf erreur de ma part, inédit en France, mais un Fanedit (96 min) existe depuis deux ans et de nombreuses archives vidéos autour du film sont visibles à cette adresse.

Posted by Jerome   @   1 mai 2013 4 comments

4 Comments

Comments
mai 1, 2013
14 h 25 min
#1 cosmobreton :

aaaa:) Tres complet , bravo. A faire decouvrir absolument tant le contenu du fameux documentaire met en parallele ce qu’allait etre ce « AKIRA » anglais, et ce que Disney a fait ensuite avec Alladin…. les escrocs.

a la projection de Vancouver, le jeune monteur-realisateur Kevin Schreck (!serieux?! Schreck haha) avait eu la bonne idee d’inviter un des animateurs de l’epoque ,pour une session de questions-reponses tres riche avec le public de la salle, esperons que ce sera a nouveau le cas a Annecy.

Attrapez le Kevin et obligez son producer a sortir le doc en Bluray (ou au moins en DVD tant la majorite des images sources sont souvent 4/3 de qualite tele), car ce sera au nombre de requetes qu’ils s’obligeront a faire une sortie video commerciale.

Author mai 1, 2013
14 h 43 min
#2 Jerome :

oui, moi aussi je veux un dvd

mai 1, 2013
16 h 58 min
#3 cosmobreton :

Comme Richard Williams n’apparait qu’en images d’archives et pas en interview recente, le dernier carton qui clot le documentaire nous promet que « le maitre travaille sur un nouveau grand projet de long-metrage » …..

mai 8, 2013
15 h 53 min
#4 cosmobreton :

Je suis entré dans un Sephora , ma nana cherchait un truc pour les yeux…okééé.

Je suis tombé sur ca http://www.sephora.com/disney-jasmine-collection
Ca remue biieeenn le couteau dans la plaie quand « on sait d ou sortent les idées magiques » a ces escrocs. On a bien envie de leur faire bouffer « Ce reveeeuu Bleeuuu » avec plein de fond de teint moche a 55$.

J ajoute que ma nana est Ruskoff, et qu’elle HAIT Disney, elle a connu de biens meilleures adaptaions en animation de classiques: quand on lui parle du Livre-de-la-Jungle, elle a ca en tete elle: https://www.youtube.com/watch?v=NYdBWC2sRx8 et ne parlons pas de Winnie l Ourson, carrement plus classe : https://www.youtube.com/watch?v=sqdiEUp6s4E …d ailleurs les russkofs (je fais expres!)ne comprennent pas le delire Disney des chansons : POURQUOI l’histoire s arrete au profit d’une ptite chanson subitement ? (meme si ils ont imité cette forme au debut, genre chants-de-Noel dans les Contes en rotoscopie, qui mettent leur claque technique a Cendrillon ou laBelle-au-bois-dormant. Et cest tout ca que Richard Williams voulait degager comme mediocrité, remettre l’histoire et l’animation au centre des peoccupations du film (le fou!)

Leave a Comment

Previous Post
«
Next Post
»
Delighted Black designed by Christian Myspace In conjunction with Ping Services   |   French Teacher Jobs   |   Maths Teacher Jobs